Jeûne du mois de Ramadan : Bien manger au bon moment


Élève-toi / jeudi, mai 24th, 2018

Cela fait quelques jours que le jeûne du mois sacré de Ramadan a débuté, et cela m’a donné l’idée de rédiger quelques articles qui traiteront du sujet en pointant certains aspects.

Bien qu’elle existe depuis des millénaires,  cette pratique a le vent en poupe dans les sociétés occidentales pour des raisons de santé ou encore spirituelle. Jeûne intermittent, jeûne partiel, complet, court, hydrique… et autres ont vu le jour afin de remédier aux maux ou encore les prévenir.

En islam, selon le calendrier lunaire, le jeûne dure 29 à 30 jours, le musulman ne doit rien consommer entre le lever du soleil et le coucher. De confession musulmane, je le pratique depuis de nombreuses années, et ces derniers temps ma façon de l’aborder, au niveau alimentation, évolue quelque peu afin de ne pas gâcher ses bienfaits sur la santé mais aussi pour mieux tenir la journée.

Connus et reconnus, je ne vais pas vous énumérer les nombreuses vertus du jeûne. Il est néanmoins important de rappeler que, pour profiter réellement de ces dernières, nous devons, revoir notre hygiène alimentaire durant cette période, pour beaucoup d’entre nous.
Arrêtons de peupler nos tables à l’heure de la rupture avec des assiettes pleines de fritures, de viandes, de plats copieux qui nourrissent plus nos envies et surtout nos »yeux » que notre corps. L’heure est grave !

En France, nous jeûnons environ 18 heures. Par conséquent, après ces longues heures d’abstinence, tout ce que nous offrons à notre corps sera mieux assimilé. Rappelons que notre organisme passe sa journée à nettoyer notre corps, alors ne gâchons pas ce magnifique travail en avalant des aliments pauvres voire dangereux.
C’est comme jeter des ordures dans les rues juste après que les éboueurs soient passés 🙁 .

Si vous vous plaignez de fatigue et de faim intense au cours de votre journée, c’est que probablement votre hygiène alimentaire est déséquilibrée. Ainsi, je vous oriente vers une meilleure organisation de vos repas en apportant davantage de légèreté et nutrition.

1.L’iftar, la rupture du jeûne
C’est le moment le plus attendu de la journée 😉 😉 . Ainsi, coupez ce jeûne avec douceur.
La datte est un aliment plus que recommandé pour entamer son repas. Elle contient une quantité de sucre naturel importante (tellement bonne pour la santé, qu’il faudrait en faire un article), ce qui va apaiser instantanément votre faim, l’idéal lorsqu’on est à jeun. Si vous n’aimez pas ce fruit, contentez-vous d’un verre d’eau 😉

Ensuite, optez pour des fruits. Riches en eau, en vitamines, etc… ils vont hydrater votre corps et lui apporter de la fraîcheur et surtout ce dont il a besoin. N’hésitez pas à associer ces derniers avec des fruits oléagineux ou fruits secs, ils sont riches en protéines, acides gras, lipides, minéraux, mais ils vous permettront surtout de retrouver la faim assez rapidement (intéressant pour manger plus consistant après).
Par exemple: Faites une salade simple en coupant des morceaux de fruits que vous avez à la maison et parsemer de quelques graines et /ou fruits secs, potentiellement arrosez de votre jus de fruit préféré (sans sucre ajouté c’est le mieux). Ou encore un smoothie de fruits 😉
L’iftar c’est le moment ou vous pouvez consommez les aliments au sucre naturel, variez les plaisirs.

N’hésitez pas à intégrer également des crudités, des légumes à votre repas, mais allez timidement vers les protéines animales. Intégrez davantage de poissons durant la semaine si vous ne pouvez vraiment pas faire l’impasse sur les viandes pour la rupture du jeûne. Le mieux, c’est de prévoir des aliments qui ne passent pas trop de temps sur le feu, ou optez pour les cuissons au four.
Pour ma part, de tradition, nous préparons les incontournables « bricks » (ou samoussas) cuites au four, dans lesquelles on retrouve des légumes et une viande, du poisson de préférence.

2.Le dîner (ou souper), le deuxième repas
Déserté par beaucoup, ce repas nécessite de rester éveillé ou encore de couper son profond sommeil. Je l’avoue ce n’est pas toujours facile, notamment lorsqu’on travaille. Ainsi, il peut être facultatif, dans ce cas vous pouvez vous permettre de manger un peu plus consistant lors de l’iftar.
Donc, si vous êtes super motivés, je vous oriente vers un bouillon de légume ou une soupe, qui poursuivra l’hydratation du corps tout en répondant à ses besoins. Tout dépend de ce que vous y mettez. Pour moi, c’est soupe marocaine la « harira », elle est à base de tomate, de céleri branche, d’herbes, légumineuses et de quelques morceaux de boeuf. Un bon cocktail pour recharger ses batteries pour quelques heures.

Si les bouillons ou les soupes ne sont pas votre tasse de thé, offrez-vous un encas nutritif et sympa qui vous permettra de remanger quelques heures après.

3.Le souhour, repas avant le début du jeûne
Nous sommes beaucoup à négliger ce repas. Certains le délaissent, d’autres prennent ce qui se trouve sur leur passage. Or c’est le moment de favoriser les sucres lents, les protéines et les féculents. Riz, pâte, pain, quinoa, boulgour, orge, oeufs, protéines animales, végétales, fromages, légumineuses etc… bref ce qui vous permettra de tenir. Fruits et légumes sont toujours les bienvenus bien sûr ;). A vous de prendre si vous convient le mieux, par exemple choisissez des oeufs avec du pain de mi au blé complet si vous avez du mal avec les viandes à cette heure.
Il s’agit d’un repas qui doit être complet, votre journée en dépend. Idéalement, préparez-le pendant votre journée ou au moment ou vous vous affairez pour l’ iftar, car après ce premier repas, retourner en cuisine est vraiment la dernière des choses que l’on a envie de faire, n’est-ce pas?

Pour terminer, évitez le trop gras, trop sucré, trop salé, les pâtisseries, et privilégiez l’eau aux boissons sucrées et gazeuses (on ne le dit jamais assez).

Il s’agit de grandes lignes afin de mieux orienter votre alimentation pendant ce mois sacré. Adaptez ces conseils en fonction de votre physiologie, vos goûts et vos capacités, bref écoutez avant tout votre corps.
L’objectif étant de ne pas ressentir une faim paralysante durant la journée afin de conserver une bonne énergie et de se concentrer sur le plus important 😉

Le mois de ramadan c’est l’occasion de revoir son alimentation, prenez de nouvelles habitudes afin de vous élever. Il ne s’agit pas d’être meilleur uniquement sur le plan spirituel, mais sur tous les plans 😉 .

 

En espérant que ces conseils vous soient bénéfiques 😉

 

Et vous, comment abordez-vous vos repas durant ce mois de jeûne?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *