5 bonnes raisons d’être en phase avec ses limites


Élève-toi / mercredi, juillet 18th, 2018

Physiquement, intellectuellement, géographiquement ou encore temporellement l’être humain est limité par nature. Nous nous alignerons tous sur le fait que n’avons pas la science infuse et encore moins la capacité de se télé transporter d’un pays à l’autre en un quart de seconde 😊. L’homme n’a aucunement la main sur ces caractéristiques. Mais, ses actions, son comportement, son état, oui.

Être limité, c’est accepter qu’ à un moment donné nous ne sommes pas prêt ou capable de réaliser une action. Celle-ci peut faire partie de nos objectifs, de nos défis, ou bien elle peut être une opportunité qui se présente à nous. Être limité c’est également de faire de faux pas, que ce soit envers soi-même même ou son prochain.

Ce qui est important de comprendre ici, c’est l’intérêt qu’il y a pour nous de reconnaître et assurer pleinement ses limites qui nous sont propres à chacun.

Ainsi, voici 5 bonnes raisons afin d’être en phase avec ses limites, et ne pas les voir comme une fatalité.

1. Aiguiser sa patience

À force de se mettre la pression à vouloir obtenir ou devenir, on peut entrer dans un cercle vicieux. Stress, angoisse, peur, anxiété viennent remplacer ambition, détermination et surtout patience. Prendre son temps n’est pas toujours synonyme de passivité au contraire dans beaucoup de domaine de notre vie, cela permet de prendre du recul, danalyser, comprendre afin d’agir efficacement. Ne soyez pas pressé d’obtenir ce que vous désirez au plus profondément de vous, notamment si ce sont de grandes choses. Ne pensez pas non plus que vous changerez totalement du jour au lendemain, que ce soit vos habitudes ou votre caractère. Agissez étape par étape. Ce qui prend du temps est souvent acquis de façon solide et pérenne.

2. Éviter les extrêmes

Et oui, rien n’est tout blanc ou tout noir, vous avez certainement entendu cette expression au cours de votre vie. En effet, elle est très parlante. Tomber dans les extrêmes et les excès n’est jamais bon. L’être humain  n’est pas totalement parfaits comme il n’est pas totalement imparfaits. Nous sommes tous composés de qualités et de défauts même le plus grand des criminels doit certainement avoir un atome de bien en lui, comme le plus grand des sages doit avoir un atome de mal en lui. Ce qui pousse d’ailleurs à avoir des discours et des propos mesurés, en pesant ses mots, en évitant de se condamner soi et autrui. Ce qui est valable aujourd’hui ne l’est pas forcément demain.

3.Chercher sa paix intérieure

Reconnaître ses limites ne veut pas dire que je sois inférieur ou moins bien qu’un autre, mais c’est entretenir une santé mentale afin de préserver la confiance en soi et de cultiver la lumière qui nous anime. Cet équilibre est essentiel pour nous et pour ceux qui nous entourent. Il nous permet d’être en accord avec soi, de ne pas avoir honte ou peur de dire je ne sais pas où je ne peux pas. Il permet de se libérer, voire de libérer l’autre aussi. Que peut-il m’arriver de pire à reconnaître qu’à un moment donné je suis dépassé? Rien, car cette limite ne nous définit pas dans notre globalité, et elle ne s’inscrit pas forcément dans le temps, ni même dans l’espace. Elle peut être valable au moment où la question se pose mais pas forcément toute une vie.

4. Être honnête avec soi

Nous ne sommes pas invincibles, ni des anges. Ce n’est pas une faiblesse bien au contraire il s’agit là d’une force et de courage. Reconnaître ses limites, c’est ce qui nous permet savoir où nous en sommes, ce qui nous est possible ou pas de faire. D’ailleurs, nous avançons  de façon efficace et pragmatique lorsque nos idées sont claires, que ce soit pour notre passé, notre présent et notre futur. Si vous n’êtes pas honnête avec vous même, vous deviendrez votre meilleur ennemi avec le temps. Arrêtons de se voiler la face, prenons la réalité telle qu’elle est et acceptons la. C’est la meilleure manière de se protéger et d’être armé, cela nous évite bien des maux.

5. Transformer ses limites en forces

Reconnaître ses limites c’est super, mais cela ne veut pas dire qu’il faut s’y cantonner. C’est la première étape d’un cheminement de son propre développement. L’objectif étant de détecter les points à améliorer chez soi. Retroussez les manches, vous avez du pain sur la planche, quelque soit le domaine de votre vie. Chaque fois que vous aurez l’occasion de faire mieux que la fois dernière, faites le, ne serait ce que d’un petit pas. Si cette fois vous n’avez pas réussi, n’abandonnez pas en pensant que vous n’y arriverez jamais. Retentez. Soyez persévérant. Le travail paye. Inspirez vous de ceux qui réussissent dans ce domaine et faites le à votre sauce 😉

Les limites sont faites pour être dépassées et non pas pour être intégrées dans notre vie. Elles ne sont pas définitives, faites-en un challenge. Rendre positive une chose qui paraît naturellement négative, est signe d’intelligence et de créativité. C’est juste une occasion de devenir meilleur et d’inspirer ceux qui nous entourent.

 

 

Photo : Thibault Piat

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *